Bienvenue !

Posté par amedy14 le 6 juillet 2009

 lesbbsdeldaavril1999.jpg 

Nous vous souhaitons une bonne visite sur ce blog. Nous sommes les enfants d’Elda et de Houspic, quatre filles et un garçon, nés le 24 mars 1999. Nous participons à la création de ce magazine en donnant de l’inspiration à son auteur.

 houspicfvrier1993.jpg

Voici notre papa, un Husky de Sibérie à l’âge de deux mois et demi.

eldajuillet1998.jpg

Et voici notre maman, Husky/Berger Allemand, au même âge.

Voici une video avec Elda et Oly qui ont grandi.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Page de bienvenue | Pas de Commentaire »

Autant en Emporte le Vent

Posté par amedy14 le 9 mars 2011

Margaret Munnerlyn Mitchell (née le 8 novembre 1900 à Atlanta, Géorgie États-Unis dans une famille sudiste et décédée dans la même ville le 16 août 1949) est un écrivain américain et l’auteur du célèbre roman Autant en emporte le vent Gone with the wind).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Mitchell

mitchellmargaret.jpgSon seul et unique roman Autant en emporte le vent (Gone with the wind en anglais) fut écrit en trois ans d’un travail ininterrompu. Il fut inspiré d’une de ses ancêtres ayant vécu la guerre de sécession.Indépendante, la jeune fille grandit dans une famille de soldats, bercée par les récits des anciens confédérés sur la guerre civile américaine. Devenue journaliste pour l’Atlanta Journal Magazine, le futur écrivain doit cependant composer avec une vie sentimentale tumultueuse, partagée entre deux hommes qu’elle finira par épouser à deux ans d’intervalle. Victime d’un accident de voiture, Margaret Mitchell décède dix ans après l’adaptation de son livre au cinéma en laissant derrière elle l’une des plus belles histoires d’amour de la littérature. Il semblerait aussi que le personnage de Rhett Butler ait été inspiré par son ex-mari qui la maltraitait et la brutalisait. En 1916, elle avait écrit un texte, Last Laysen, dont l’original du manuscrit, récemment retrouvé, est estimé entre 70 000 et 90 000 dollars.Le 11 août 1949, après avoir été percutée par un chauffeur de taxi qui conduisait sa voiture personnelle, elle tombe dans le coma. Elle décède cinq jours plus tard au Grady Memorial Hospital.

http://www.youtube.com/watch?v=JtEpSQgEmDI

http://www.youtube.com/watch?v=rYs87pU9vnk

http://www.youtube.com/watch?v=ITDItm-iSM4

Publié dans Autant en emporte le vent | Pas de Commentaire »

Oly, Husky, raconte sa vie

Posté par amedy14 le 28 avril 2010

 

22oly1.jpg

 

 

Je suis née le 24 mars 1999, mais plutôt le 25 à 0h30, étant, certainement, la dernière de mes 3 soeurs et de mon frère, ce qui expliquerait le comportement de ma maman, Elda, qui prenait souvent ma tête dans sa gueule comme si je l’énervais. Elle a dû être très fatiguée après avoir mis au monde ses bébés. Anne-Marie, ma maîtresse, venait souvent à mon secours. C’est ma deuxième maman. Elda est née le 6 mai 1998 et elle était jeune quand elle nous a eus.

Je suis mignonne sur la photo, n’est-ce pas ?

Je suis une fonçeuse, j’aime me promener et je tire, surtout au début et j’aime aussi me balader en voiture avec Anne-Marie, ma maîtresse et ma maman. Anne-Marie met une ceinture autour de sa taille et nous attache toutes les deux pour partir gambader dans la campagne. Mais j’apprécie aussi mon confort et il ne faut pas essayer de changer mes habitudes ni mon lit.

Par contre, je ne cours pas toute seule comme le fait ma mère en jouant avec une balle. Je me soumets à ma maman, mais je ne me laisse tout de même pas toujours intimider. Il ne faut pas exagérer. !!!

69bislescinq.jpg   

Nous sommes tous les 5. A partir de la gauche, Ophelia, Orca, Moi avec Olympe qui lève la patte et Ori, le seul garçon.

Mon père, Houspic, est aussi mon grand-père (amusant !). Il est né le 21 décembre 1992. C’est un Siberian Husky et son nom d’origine est Holden du Val de la Durdent (rien que cela !).

On m’a raconté qu’il s’était sauvé pour aller rejoindre Zigui dans le village, une chienne Berger allemand qui l’accompagnait souvent quand il se promenait avec Anne-Marie et Gérard. Elda est leur seul enfant et est venue vivre avec lui en juillet 1998 quand elle avait 2 mois et demi.  

Il n’était pas tout à fait normal sexuellement et il a harcelé ma pauvre maman quand elle avait 8 mois. Ils n’ont eu qu’un seul rapport en janvier 1999. Il était devenu comme fou et a mordu Anne-Marie. C’est triste. Je ne l’ai pas connu.

Voici une photo de Houspic à 2 mois, en février 1993. il a l’air fripon.

 

houspicfvrier199321.jpg

Et voici une photo d’Elda, aussi à 2 mois, à l’endroit où elle née.

eldajuillet1998copie1.jpg

Ils sont mignons et ils s’entendaient bien. Vous pourrez les voir dans la vidéo ci-dessous. A 7 mois, j’ai été stérilisée, donc avant d’avoir mes chaleurs, en même temps que ma maman, Elda. A l’âge adulte, j’ai pesé 28 kg et jusqu’à 32kg en 2005 (c’était trop !). Je suis descendue à 25 kg depuis environs 2 ans. Aujourd’hui, mercredi 28 avril, je pèse 23 kg.

  66cestlheuredurepas.jpg                               

                              C’était l’heure du repas. Ne pas déranger !

Ma nourriture :

  • Depuis le 6 avril, j’ai des problèmes de santé et je prends un comprimé de Mégalosone dans un petit morceau de quatre-quarts.

  • Déjeuner : un peu de poulet (élevé en liberté) ou de la crème praliné Montblanc.

  • Le soir (18h30/19h) : Morceaux de dinde ou de poulet ou de gigot d’agneau avec des haricots verts (c’est bon pour la ligne) ou du thon avec du riz. 1 bâtonnet à croquer et 1 bâtonnet à mâcher 100% peau de buffle.

  • Cela me donne faim et tout est bon, vous pouvez me croire !!! Pas question de partager avec qui que ce soit.

62biseldaavecoly1.jpg                                        

                                Moi avec ma maman, Elda

Le 9 janvier 2002, j’ai subi une intervention pour enlever un kyste placé sur mon flanc droit. C’est Anne-Marie, en me caressant qui l’a senti. Après, analyse, le kyste était bénin. Ce n’était pas grave.

Courant 2004, j’ai eu mal. L’ergot de ma patte arrière droite est rentré dans ma chair (comme un ongle incarné). Consultation chez le vétérinaire, soins et antibiotique. Depuis, tous les 3 mois environ, Anne-Marie m’emmène me faire couper mon ongle. Eh ! Oui, je vais chez la manucure !!!

Le 12 février 2007, en promenade, Anne-Marie s’est aperçue que j’étais enflée autour de l’anus. En rentrant, rendez-vous pris chez le vétérinaire et hop ! consultation et on m’a purgé les glandes anales. Alors ça, c’est très douloureux et je n’ai pas apprécié du tout !!! Soins ensuite avec du Stomogyl à prendre pendant 10 jours, 3 comprimés par jour en une prise et Anne-Marie m’a nettoyée avec du Vétédine en savon pour désinfecter, matin et soir.

71bislescinqsereposent.jpg                           

                     Les 5 se reposent les uns contre les autres

Le 15 décembre 2008, j’ai eu un étourdissement pendant la promenade, après avoir fait seulement quelques mètres et je suis restée allongée pendant environ deux minutes. Je me rappelle, Anne-Marie me tenait et Gérard, mon maître, avait Elda. Elle s’est agenouillée pour me soutenir. Ils étaient très inquiets. Immédiatement, nous sommes rentrés, car j’ai pu me relever et marcher. Consultation chez le vétérinaire avec une prise de sang. Rien à signaler. Je n’en ai plus eu ensuite. Du coup, ma mère est venue avec nous et a eu aussi une prise de sang. Et on a vu qu’elle avait un petit problème au foie. C’est elle qui a eu un médicament à prendre et deux autres prises de sang à trois mois d’intervalle. Comme quoi, heureusement que j’ai fait ce malaise !!! 

olyt1999copie.jpg

                                     Moi en été 1999. J’ai grandi.

Nous arrivons à cette date fatidique du 31 mars. Oui, je sais bien que je vieillis comme tout le monde. Donc, ce 31 mars, catastrophe ! Je n’ai pas pu monter dans la voiture comme d’habitude. Je suis restée bloquée à la moitié de mon corps et Anne-Marie, surprise, m’a aidée pour que je puisse m’installer. Ensuite, voyant qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas dans ma façon de marcher, elle m’a emmenée le 1er avril au matin chez le vétérinaire (et ce n’était pas un poisson d’avril, malheureusement!). J’ai eu une radio qui a montré que ma colonne vertébrale n’avait rien d’anormal, excepté un petit os qui ne devait pas être là,  et une prise de sang qui a fait découvrir un léger problème aux reins. Ca encore, je pouvais le supporter, mais il était préférable que je reste sous surveillance avec des corticoïdes et une perfusion (je ne voudrais pas revivre ces moments horribles !!!) Si j’avais pu, je ne serais pas restée. Imaginez, vous vous retrouvez dans une cage avec un entonnoir attaché autour du cou, une aiguille dans la patte, vous pouvez à peine bouger, et vous vous retrouvez dans un lieu étranger avec d’autres de mes compagnons qui restaient aussi pour des soins. Même si les personnes qui se sont occupées de moi étaient gentilles, je n’étais pas d’humeur à supporter tout cela. Et j’y suis restée jusqu’au samedi 15h30. Anne-Marie est venue me voir le vendredi dans l’après-midi. Quand je l’ai vue arriver, j’ai pensé qu’elle venait me chercher. Elle est restée une heure avec moi et imaginez l’angoisse en la voyant partir et me laissant, même si elle m’a dit qu’elle revenait le lendemain pour m’emmener. J’ai un traitement, mais ai du mal à me déplacer seule. Je prends un comprimé de Mégalosone 20 mg le matin dans un gâteau. Le vétérinaire a dit que ça pouvait être long, 2 à 3 semaines, sans certitude et a diagnostiqué une embolie fibro-cartilagineuse.

Image de prévisualisation YouTube

Voici une vidéo avec mes parents et mes soeurs et mon frère. Vous retrouverez certaines des photos qui figurent déjà dans mon article. Et j’ai oublié, pour ne pas parler que de moi, de dire que ma maman, Elda, a subi une opération avant moi, le 4 mars. C’est encore Anne-Marie en la caressant qui s’est rendue compte qu’elle avait une grosseur sur le bas-ventre. C’était une boule de graisse, appelée « tumeur adipeuse » bénigne, heureusement !!! Elle est restée 15 jours avec un bandage autour de son ventre. Elle s’est très bien remise.

dscn2608.jpg

Voici une photo d’Elda avec son bandage.

Le 3 avril, il m’a été prescrit également du Microlax si nécessaire, 1 à 2 canules par jour. Anne-Marie les a utilisées et ce n’était pas agréable du tout. Je sais qu’il le fallait, mais c’est pénible tout ce que je dois endurer !!!

Mardi 6 avril, consultation avec, à nouveau, une analyse de sang. Encore une piqûre ! Mon taux de créatinine a baissé à 8,9 mg/L, il était à 14,1 mg/L le 1er avril. L’Urée était de 0,668 g/L le 1er avril et à 0,650 g/L le 6 avril.

Ce même jour, vers 19 heures, j’ai enfin fait mes besoins en marchant toute seule, derrière les rosiers et près des azalées. Ouf ! Quel soulagement !!!

dscn1924olycopie.jpg

                                                Moi le 4 mai 2009

Anne-Marie est retournée chez le vétérinaire. Elle a dit qu’elle voulait me faire passer un scanner et ils lui ont indiqué un centre d’imagerie à Boulogne, près de Paris. Elle a pris un rendez-vous tout de suite et nous y sommes allées mercredi 7 avril, pour que je passe ce scanner. Elle m’a encore laissée la journée. Je sais qu’il le fallait, mais je me suis dit que ça recommençait. Etre encore dans une cage et je ne savais pas ce qu’on allait me faire. Et j’ai eu une autre piqûre, c’est le comble ! Elle est revenue me chercher vers 16h30. Je n’ai rien à ma colonne vertébrale, ce sont mes hanches qui ont été atteintes d’arthrose subitement. Ils ont diagnostiqué un problème aux glandes surrénales. L’une de ces glandes est plus grosse que l’autre et ont conseillé de faire une analyse hormonale. Le vétérinaire n’a pas été de cet avis et a conseillé de continuer le traitement en me laissant tranquille. Avant de passer le scanner, je parvenais à marcher toute seule, mais, après, j’ai eu plus de difficulté. Deux anesthésies et des manipulations, ça n’arrange pas !!!

J’ai eu droit  2 fois à un suppositoire à la glycérine pour faire mes besoins et, depuis, je les fais régulièrement le matin.

Une autre vidéo de cette année. C’était le bon temps, je n’avais pas cette cochonnerie de maladie !!!

Image de prévisualisation YouTube

J’ai eu 11 ans le 25 mars, suis en pleine forme malgré mon handicap, ai de l’appétit, même plus qu’avant. J’ai eu des moments (et en ai encore) où je n’avais pas le moral. Normal, je ne peux plus me déplacer toute seule et me précipiter dehors quand j’entends ma mère aboyer. Il y a des moments où je souffre beaucoup. Anne-Marie me met une serviette autour de mon ventre pour m’aider à me déplacer et elle m’aide aussi, bien sûr, pour monter dans la voiture. Gérard le fait aussi quand il est présent.

dscn2758copie.jpg

        Moi à côté d’Elda le 18 avril 2010. J’ai un harnais tout neuf.

Lundi 19, encore un rendez-vous avec le vétérinaire. Pas de dégradation, le traitement est à continuer. J’ai eu mon vaccin annuel.

Le mercredi 21, Anne-Marie m’a emmenée dehors au soleil pendant une demi-heure. J’ai vu un chat chez les voisins et me suis redressée. Anne-Marie m’a aidée avec la serviette et j’ai même couru jusqu’au grillage.

Dimanche 25 avril, à partir de 13h30, j’ai eu mal. Anne-Marie m’a appliqué une serviette trempée dans de l’eau chaude sur ma hanche gauche et le haut de mon dos et l’a renouvelée 4 fois. A partir de 15h10, je me suis allongée et me suis reposée un peu. A 15h45, nous sommes sorties pendant 3 minutes et retour dans mon lit. Quand j’ai trop mal, je m’assois et me rallonge ensuite. A partir de 17 heures, je me suis sentie mieux. Par contre, dès qu’il s’agit de manger, je suis toujours prête et en pleine forme.

Depuis que je suis revenue le samedi 3 avril, j’ai un grand coussin dans la cuisine où je m’installe pour les repas. Et, parfois, j’ai envie d’y aller pour changer de place. Ma mère n’a pas intérêt à trop s’approcher de mon coussin. Mais elle comprend et est souvent près de moi. Elle est désolée de ce qui m’est arrivé.

Tous les matins, après le petit déjeuner et une fois qu’Anne-Marie a donné à manger aux oiseaux dans des soucoupes en hauteur, elle m’emmène et je peux chercher les graines que les oiseaux font tomber et les manger. C’est Elda qui m’a appris à faire cela. Elle est très gourmande. Nous restons environ une demi-heure dehors.

En faisant remplir la fiche de traitement par le vétérinaire pour le SPA 4 Pattes, j’ai une Myélopathie dégénérative (Neurologie) et une Dysplasie de la hanche (Orthopédie). Rien que cela !!! Je ne fais pas les choses à moitié !!!

J’espère que les séances au SPA des 4 Pattes dans la piscine chauffée à 30/31°, créé par Karine Dubreuil, vont me faire du bien.

 

Lien pour le SPA 4 Pattes :

http://www.auspades4pattes.com/?frame=liste&block=2045

Image de prévisualisation YouTube

D’après ce que m’a dit Anne-Marie, après avoir fait maintes recherches sur Internet et avoir vu la vidéo sur YouTube, je vais être entre de bonnes mains. Nous y sommes allées lundi 26 dans l’après-midi pour faire connaissance et discuter du déroulement de la séance d’hydrothérapie J’ai pu visiter les lieux et voir Karine. Cela ne me déplaît pas. On verra vendredi. Nous avons rendez-vous à midi et Elda vient avec nous.  

Mercredi 28 avril, consultation chez le vétérinaire qui était étonné et content de constater que j’allais bien. Changement de traitement, fini le mégalosone ! A partir de lundi soir, une dose de Méloxidyl 32 ml pour 20 kg à me faire avaler avec une seringue, une fois par jour et un comprimé par jour, également, de Flexivet Start 20 X10CPRS. Contrôle dans 3 semaines.

 

Image de prévisualisation YouTube

J’ai eu ma première séance d’hydrothérapie le 30 avril au SPA des 4 Pattes, créé par Karine Dubreuil, situé au 10 rue Robert de Flers à Paris 15ème, face à la Maison de la Radio, passé le Pont de Grenelle, à gauche quai de Grenelle, 1ère à droite après le Novotel, rue du Théâtre et arrivée rue Robert de Flers.
Karine m’a mis un gilet et une collerette autour de mon cou pour que j’évite de boire l’eau chauffée à 32°.
Avant d’entrer dans la piscine, un petit coup de lavage au jet d’eau. A la sortie, séchage avec une serviette et avec le séchoir. Pendant la séance, Karine me masse et m’aide à me diriger. C’est très fatigant et Karine m’a aidée pour me reposer pendant la séance.
Elda était présente aussi.

Dès le lendemain, j’étais un peu plus calme et je peux déjà ressentir une légère amélioration quand je me déplace. La prochaine séance est pour mercredi prochain, le 5 mai. J’aurai dix séances.

J’ai eu une autre séance le 12 mai, le 15 mai. Je ne voulais pas entrer dans cette piscine, je savais ce qui m’attendait. Anne-Marie m’a forcée à monter sur le toboggan, presque en me traînant, étant sur une petite estrade bancale en bois. Je sais qu’elle le faisait pour mon bien. Une fois dans l’eau, Karine a voulu me mettre un gros boudin autour du cou dans lequel j’ai planté mes crocs de colère. Le boudin a été percé. Karine n’était pas contente du tout et elle avait peur que je la morde. Anne-Marie essayait de me motiver. Je n’ai apprécié que la séance de séchage. Et quand Anne-Marie s’est absentée pour emmener Elda dans la voiture, je pleurais et rampais pour la suivre. La séance du samedi 15 mai a été tout aussi horrible pour moi et pour Anne-Marie. Elda, à un moment, est montée sur le toboggan, a senti l’eau, a marché sur le bord et a sauté sur le carrelage. Je crois que Karine a eu la peur de sa vie à l’idée qu’Elda saute dans l’eau.

La dernière séance du 19 mai a été différente et ce n’était pas prévu ainsi. Au lieu de me faire aller dans la piscine, Karine m’a fait faire du tapis de marche aquatique. C’était très fatigant et douloureux et je me cognais aux parois de chaque côté. Anne-Marie m’encourageait, mais a regretté d’accepter que je fasse cette séance. C’était trop violent et pas du tout indiqué pour mon arthrose. Comme Karine avait eu peur que je la morde, elle a trouvé cette solution.

Et nous n’y sommes plus retournées, quelle joie !

Depuis, je marche toute seule, suis indépendante, peux même sauter de la voiture pour sortir.

Nous sommes le 5 novembre et, depuis, le mois de mai, ma santé n’a fait que s’améliorer. Je suis redevenue comme avant, avec seulement le problème à ma hanche gauche, mais qui ne m’empêche pas de courir et de sauter dans la voiture. Et nous pouvons, à nouveau, nous promener tous les jours. Le Meloxidyl m’est prescrit à vie et le Flexivet un mois sur deux.

Je tenais à écrire ce qui m’est arrivé pour aider mes compagnes et compagnons qui seraient atteints de la même maladie et afin que leurs maîtres ne perdent pas l’espoir de les voir se rétablir quel que soit leur âge.

Je suis partie rejoindre mes compagnes et compagnons au Paradis le 5 décembre 2011.

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Oly, Husky, raconte sa vie | 1 Commentaire »

Patrick Swayze

Posté par amedy14 le 15 septembre 2009

En hommage à Patrick Swayze qui s’est éteint hier après un long combat avec cette fichue maladie. Il est délivré et, comme dans le film « Ghost », les anges sont venus le chercher pour aller vers les étoiles.

Je l’ai vu, pour la première fois, dans la série « Nord et Sud », diffusée à la télévision. Ensuite, dans le fameux « Dirty Dancing » où il peut allier ses talents d’acteur, de danseur et de chanteur.

 patrickswayze001.jpg

patrickswayze004.jpg

patrickswayze002.jpg

Bel hommage à Patrick Swayze sur TMC, le 11 février 2010. 

Avec le film Ghost, suivi d’un documentaire sur sa vie, sa carrière, avec son épouse Lisa Niemi qu’il a connue en 1970.

Deux vidéos ci-dessous « Patrick Swayze & Wife Dancing At World Music Awards 1994″ où il danse avec son épouse, Lisa Niemi, et un extrait du film Skatetown où il danse sur des rollers.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Patrick Swayze | 1 Commentaire »

Le Chef de Famille

Posté par amedy14 le 27 juillet 2009

Mini Série – 6×52′
Scénario de Nina Companeez
Produit par Ciné Mag Bodard / Antenne 2 – 1981
Avec Edwige Feuillère (Liane), Pierre Dux (René-Charles), Fanny Ardant (Katy), Francis Huster (Antoine),  Micheline Dax (Isa), Dominique Blanchar (Tessa), François Beaulieu (Matthieu), Georges Descrirères (Pierrot), Marilu Marini (Agostina),  Julie Birvar (Zelda), Hélène Surgère (Marie-Claire), 
Roland Blanche (Marc), Maria Laborit (La Directrice), Solenn Jarniou (Maria),  Michel Berto (Hervé Ponse), Annick Blancheteau (Diane),  
Bernadette Le Saché (Gaëlle), Robert Rimbaud (Clarence), Christophe Steible (Gian-Paolo).

L’histoire : Une femme de trente ans, interprétée par Fanny Ardant (Katy), vit avec sa mère Isa (Micheline Dax), sa grand-mère Liane (Edwige Feuillère), sa tante Tessa (Dominique Blanchar) et sa fille Zelda (Julie Birvar). Les hommes vivent à l’extérieur de ce clan féminin, mais jouent un rôle important. Dès le 1er épisode, Antoine (Francis Huster) déclare sa flamme à Katy au cours de la fête d’anniversaire de Liane et s’ensuit un jeu entre Katy et ce dernier.  
Les répliques sont savoureuses d’humour.
Un régal tant par l’histoire que par le jeu des acteurs pour tout public.

Image de prévisualisation YouTube

Voir le site :

http://www.lapetitemaisonjaune.com/index.php/2008/02/09/360-fanny-ardant-et-nina-companeez

Le DVD est sorti début 2009 chez Kobafilms video

http://www.dvdfr.com/dvd/editeur.php?editeur=52

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Le Chef de Famille | Pas de Commentaire »

Gary Cooper

Posté par amedy14 le 22 juillet 2009

vmsy400sx600casgz35u.jpg 

Né à Helena, Montana le 07 mai 1901

Décédé à Los Angeles, Californie le 13 mai 1961

Biographie de Gary Cooper

Fils d’un magistrat, Frank James Cooper, dit Gary Cooper, est envoyé en Angleterre pour ses études. De retour aux Etats-Unis, il se passionne pour l’art et le dessin, et publie avec succès des caricatures dans le journal local. En 1923, il se rend en Californie et commence par faire de la figuration dans des westerns. La Paramount le prend sous contrat de 1927 à 1940.

1934.jpg

Jouant dans plus de cent films, tournant avec les plus grands réalisateurs, Gary Cooper a donné une image inoubliable de l’aventurier de l’Ouest, apparaissant à la fois dans des westerns prestigieux et dans des comédies, incarnant des personnages francs, taciturnes, obstinés et épris de justice. Elégant, il s’impose par sa présence physique, sa haute taille, la simplicité de ses gestes et se montre capable d’interprétations de plus en plus nuancées et délicates. Il joue les jeunes premiers dans ‘Coeurs brûlés‘ de Sternberg, aux côtés de Marlene Dietrich, en 1930, ou dans ‘L’ extravagant Mr. Deeds’ de Capra en 1936. Il incarne les justiciers dans ‘Le cavalier du désert‘ de Wyler, en 1940, ou dans ‘Le Train sifflera trois fois‘ de Zinneman, en 1952, aux côtés de Grace Kelly, et illumine de sa présence des chefs-d’ oeuvre comme ‘Vera Cruz‘ (1954) ou ‘L’ Homme de l’Ouest‘ (1958).

Image de prévisualisation YouTube

Lien <http://www.evene.fr/celebre/biographie/gary-cooper-4704.php>

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Gary Cooper | Pas de Commentaire »

Peter O’Toole

Posté par amedy14 le 15 juillet 2009

Peter Seamus O’Toole est né le 2 août 1932 dans le Connemara du Comté de Galway en Irlande. Son enfance se passe dans le Kerry en Irlande, puis à Dublin.

Il a rejoint l’étoile qui lui était destinée samedi 14 décembre 2013. Ce n’est qu’un « Au Revoir ».

http://www.youtube.com/watch?v=O4bML-Mh5Sg

 otoole7.jpg

Il est producteur, acteur de théâtre et de cinéma britannique d’origine irlandaise, considéré comme un « monstre sacré » du théâtre et du cinéma anglais.

otoole34.jpg

Voir Site Wikipédia :

 otoole3.jpg

Il est apparu dans plus de quatre-vingts rôles de répertoire et il est sacré meilleur acteur de la scène anglaise par un Evening Standard Award, par une critique enthousiaste. Il joue pour la première fois pour le cinéma avec trois rôles secondaires et fonde la société de production Keep Films pour autoproduire certaines de ses prestations.

Acteur de cinéma 1960 : à 28 ans, il joue des premiers grands rôles au cinéma dans les films L’Enlèvement de David Balfour de Robert Stevenson et Les Dents du diable de Nicholas Ray.

 

Succès international du film Lawrence d’Arabie

Peter O'Toole dans Peter O'Toole 220px-Peter_O%27Toole_--_LOA_trailer

Lawrence d’Arabie

http://www.youtube.com/watch?v=8GQhu9Kpn7w

http://www.youtube.com/watch?v=fBl6z4OpnrA

Il continue alors à enchaîner une colossale carrière, surtout au Royaume-Uni, de nombreux grands rôles très diversifiés, partagés entre les planches du théâtre et le cinéma, des comédies, plus de 80 films des plus épiques aux plus insignifiants, et plus de 80 rôles au théâtre en passant par les grands classiques, notamment Hamlet et Macbeth de William Shakespeare.

En 2003, à 71 ans, après avoir été nominé 7 fois aux Oscars depuis Lawrence d’Arabie sans avoir obtenu cette récompense, il reçoit un Oscar d’honneur 2003 pour l’ensemble de sa carrière.

En 2008, il incarne dans la série The Tudors, en tant que guest star, le pape Paul III, opposé au divorce et remariage d’Henry VIII d’Angleterre.

Il publie son autobiographie en deux volumes.

photospeterotoole.jpg

Ces photos sont extraites du film « Lord Jim » dans lequel Peter O’Toole joue aux côtés de Daliah Lavi – en bas -, Curd Jürgens et Akim Tamiroff. L’acteur, marié avec l’actrice Sian Philips, est père d’une fillette, Kate, qu’il considère comme « son porte-bonheur adoré ». Peter O’Toole a refusé de tourner avec Liz Taylor le rôle de Marc-Antoine dans « Cléopâtre ». Richard Burton l’a remplacé. Avant d’être acteur, Peter O’Toole était un journaliste plein de talent.

 

Sa Filmographie

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Peter O'Toole | Pas de Commentaire »

Clark Gable

Posté par amedy14 le 14 juillet 2009

Site : www.cineartistes.com/fiche-Clark Gable.html?PHPS
Date et Lieu de naissance : 1er février 1901 (Cadiz, Ohio, USA)
Date et Lieu de décès : 16 novembre 1960 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : William Clark Gable
William Clark Gable voit le jour le 1er février 1901, à Cadiz dans l’Ohio (Etats-Unis). En 1924, il part pour Hollywood et avec l’aide de sa première femme Josephine Dillon, directrice du théâtre de Portland Oregon, il fait ses premières apparitions dans quelques films. Il se fait ainsi remarquer par Irving Thalberg, qui lui fait signer un contrat pour la Metro Goldwyn Mayer, en 1930.

clarkgable2.jpg

Son allure et son charme ne passent guère inaperçus. Ainsi, Joan Crawford, tient absolument à lui donner la réplique dans «La pente» de Harry Beaumont. Son sex-appeal en fait immédiatement une star. Sa carrière explose littéralement. En 1931, Clark Gable tourne une dizaine de films, partageant l’affiche avec des actrices prestigieuses: Jean Harlow dans «Tribunal secret», Norma Shearer dans «Ames libres» et Greta Garbo dans «La courtisane». En 1932, il enchaîne avec «Polly of the circus» aux côtés de Marion Davies. Il travaille également sous la direction des plus grands réalisateurs, parmi lesquels: Clarence Brown pour «Ames libres» (1931), Robert Z. Leonard pour «Etrange interlude» (1932), Sam Wood pour «Dans tes bras» (1933) et Victor Fleming pour «La sœur blanche» (1933). En 1934, son interprétation face à Claudette Colbert dans «New York-Miami» de Frank Capra lui vaut l’Oscar du meilleur acteur.

Image de prévisualisation YouTube

Clark Gable enchaîne les succès et mérite, à juste titre, le surnom de «King of Hollywood». Une seconde nomination aux Academy Awards pour «Les révoltés du Bounty» (1935) de Frank Lloyd aux côtés de Charles Laughton, le désigne tout naturellement en première place pour le rôle de Rhett Butler dans «Autant en emporte le vent» (1939). Une troisième nomination couronne son interprétation, malheureusement la statuette lui échappe, au profit de Robert Donat. Clark est comblé aussi bien dans sa vie professionnelle que privée. En 1939, il se marie en troisième noces avec la sublime Carole Lombard. Au début des années quarante, l’acteur confirme son statut de superstar mondiale. Il tourne auprès de Hedy Lamarr dans «La fièvre du pétrole» (1940), de Rosalind Russell dans «L’aventure commence à Bombay» (1941) et de Lana Turner dans «Franc-jeu» (1941). Cependant, un terrible choc vient contrarier cet état de grâce. En 1942, Carole Lombard meurt dans un accident d’avion. Très affecté, Clark arrête momentanément sa carrière et s’engage dans l’armée de l’air. Après la fin du conflit et de retour à Hollywood, Clark Gable rompt son contrat avec la Metro-Goldwyn-Mayer et décide de poursuive sa carrière en free-lance. Malheureusement, il ne remporte plus le succès escompté. Mais cela ne l’empêche pas de tourner aux côtés de prestigieuses partenaires, telles que: Ava Gardner dans «Tragique décision» (1948), Barbara Stanwyck dans «Pour plaire à sa belle» (1950), Grace Kelly dans «Mogambo» (1953) et Sophia Loren dans «C’est arrivé à Naples» (1959).

En 1960, usé prématurément par les abus de la vie et épuisé par le tournage difficile des «Désaxés» de John Huston, Clark Gable succombe à une crise cardiaque. C’était le 16 novembre, à Los Angeles (Californie). Son corps est inhumé au cimetière californien de Forest Lawn Memorial Park de Glendale. Il ne connaîtra jamais son fils, né quelques mois après sa mort. À la mort de Loretta Young, on aura la confirmation que Judy Lewis, qu’elle avait toujours présenté comme sa fille adoptive, était en fait son enfant biologique, issue de sa liaison avec Clark Gable dans les années trente.

© Philippe PELLETIER
Filmographie de Clark Gable

1924 White man – de Louis J. Gasnier avec Alice Joyce
Paradis défendu ( forbidden paradise ) de Ernst Lubitsch avec Pola Negri 
1925 Déclassée ( the social exile ) de Robert G. Vignola avec Corinne Griffith
La veuve joyeuse ( the merry widow ) de Erich von Stroheim avec Mae Murray
The plastic age de Wesley Ruggles avec Clara Bow
North star – de Paul Powell avec Virginia Lee Corbin
CM The pacemakers
– de ?
    Seulement apparition
1926 La chevauchée de la mort ( the Johnstown flood ) de Irving Cummings avec Janet Gaynor 
1930 The finger points – de John Francis Dillon avec Fay Wray
L’ange blanc ( night nurse ) de William A. Wellman avec Barbara Stanwyck 
1931 Le désert rouge ( the painted desert ) de Howard Higgin avec Helen Twelvetrees
Quand on est belle ( the easiest way ) de Jack Conway avec Anita Page
La pente ( dance, fools, dance ) de Harry Beaumont avec Joan Crawford
Tribunal secret ( the secret six ) de George Hill avec Jean Harlow
La pécheresse ( laughing sinners / complete surrender ) de Harry Beaumont avec Marjorie Rambeau
Ames libres / L’émancipée ( a free soul ) de Clarence Brown avec Norma Shearer
Sporting blood – de Charles Brabin avec Madge Evans
La courtisane ( Susan Lenox : Her fall and rise / the rise of Helga / rising of fame ) de Robert Z. Leonard avec Greta Garbo
Les titans du ciel ( hell divers ) de George Hill avec Dorothy Jordan
Fascination ( possessed ) de Clarence Brown avec Marjorie White
CM The Christmas party / A Christmas story – de Charles Reisner avec Charlotte Greenwood
    Seulement apparition
1932 Polly of the circus – de Alfred Santell avec Marion Davies
La belle de Saigon ( red dust ) de Victor Fleming avec Mary Astor
Un mauvais garçon ( no man of her own ) de Wesley Ruggles avec Carole Lombard
Etrange interlude ( strange interlude / strange interval ) de Robert Z. Leonard avec Maureen O’Sullivan
CM Screen snapshots
– de Ralph Staub avec Mary Pickford
    Seulement apparition
1933 La sœur blanche ( the white sister ) de Victor Fleming avec Helen Hayes
Dans tes bras ( hold your man ) de Sam Wood avec Dorothy Burgess
Vol de nuit ( night flight ) de Clarence Brown avec John Barrymore
Le tourbillon de la danse ( dancing lady ) de Robert Z. Leonard avec May Robson
CM Hollywood on parade No. A-6 – de Louis Lewyn avec Tallulah Bankhead
    Seulement apparition
CM Hollywood on parade No. A-9 – de Louis Lewyn avec Bebe Daniels
    Seulement apparition
1934 New York-Miami ( it happened one night ) de Frank Capra avec Claudette Colbert
    Oscar du meilleur acteur, USA
Les hommes en blanc ( men in white ) de Richard Boleslawski avec Elizabeth Allan
Ennemi public n° 1 ( Manhattan melodrama ) de W.S. Van Dyke avec Myrna Loy
La passagère ( chained ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
Souvent femme varie ( forsaking all others ) de W.S. Van Dyke avec Billie Burke 
1935 Chronique mondaine ( after office hours ) de Robert Z. Leonard avec Constance Bennett
La malle de Singapour ( China seas ) de Tay Garnett avec Rosalind Russell
L’appel de la forêt ( call of the wild ) de William A. Wellman avec Loretta Young
Les révoltés du Bounty ( mutiny of the Bounty ) de Frank Lloyd avec Charles Laughton
CM Hollywood hobbies – de ? avec Walter Huston
    Seulement apparition
CM Starlit days at the Lido – de ? avec Donald Grayson
    Seulement apparition
1936 Sa femme et sa dactylo ( wife vs. secretary ) de Clarence Brown avec Jean Harlow
San Francisco – de W.S. Van Dyke avec Jeanette MacDonald
Cain et Mabel ( Cain and Mabel ) de Lloyd Bacon avec Marion Davies
Loufoque et compagnie ( love and the run ) de W.S. Van Dyke avec Franchot Tone
CM Screen snapshots series 15, No. 8 – de Ralph Staub avec Robert Montgomery
    Seulement apparition
CM Screen snapshots series 16, No. 3 – de Ralph Staub avec Constance Bennett
    Seulement apparition
1937 Un grand tribun / La vie d’un grand tribun ( Parnell ) de John M. Stahl avec Myrna Loy
Saratoga – de Jack Conway avec Lionel Barrymore
CM Hollywood party – de Roy Rowland avec Anna May Wong
    Seulement apparition
DO The Candid Camera Story ( very candid ) of the Metro-Goldwyn-Mayer Pictures 1937 convention – de ? avec Louis B. Mayer
    Seulement apparition
1938 Pilote d’essai ( test pilot ) de Victor Fleming avec Spencer Tracy
Un envoyé très spécial ( too hot to handle ) de Jack Conway avec Walter Pidgeon
CM Hollywood goes to town – de Herman Hoffman avec Fanny Brice
    Seulement apparition
1939 La ronde des pantins ( idiot’s delight ) de Clarence Brown avec Norma Shearer
CM Hollywood hobbies – de George Sidney avec Joyce Compton
    Seulement apparition
Autant en emporte le vent ( gone with the wind ) de Victor Fleming avec Vivien Leigh 
1941 Le cargo maudit ( strange cargo ) de Frank Borzage avec Peter Lorre
La fièvre du pétrole ( Boom Town ) de Jack Conway avec Hedy Lamarr
DO Northward, Ho ! – de Harry Loud avec King Vidor
    Seulement apparition
Camarade X ( comrade X ) de King Vidor avec Eve Arden
L’aventure commence à Bombay ( they met in Bombay ) de Clarence Brown avec Rosalind Russell
Franc-jeu / Je te veux comme tu es ( honky tonk ) de Jack Conway avec Claire Trevor
DO You can’t fool a camera – de ? avec Mervyn LeRoy
    Seulement apparition
1942 Je te retrouverai ( somewhere I’ll find you ) de Wesley Ruggles avec Lana Turner 
1943 CM Screen snapshots series 23, No. 1: Hollywood in uniform – de Ralph Staub avec Gene Autry
    Seulement apparition
CM Wings up – de ? avec Robert Preston
    Seulement apparition
DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Ethel Barrymore
    Seulement apparition
DO Combat America – de ? avec Frances Langford
    Seulement apparition
1945 L’aventure ( adventure ) de Victor Fleming avec Greer Garson 
1946 Marchands d’illusions ( the hucksters ) de Jack Conway avec Deborah Kerr 
1947 Le retour ( homecoming ) de Mervyn LeRoy avec Anne Baxter 
1948 Tragique décision ( command decision ) de Sam Wood avec John Hodiak 
1949 CM Screen actors – de Hal Elias avec Esther Williams
    Seulement apparition
Faites vos jeux ( any number can play ) de Mervyn LeRoy avec Alexis Smith 
1950
La clé sous la porte ( key to the city ) de George Sidney avec Loretta Young
Pour plaire à sa belle ( to please a lady / red hot wheels ) de Clarence Brown avec Barbara Stanwyck
Amour et caméra ( watch the birdie ) de Jack Donohue avec Red Skelton
    Seulement apparition
1951 Au-delà du Missouri ( across the wide Missouri ) de William A. Wellman avec Adolphe Menjou
Une vedette disparaît ( Callaway went thataway / the star said no ) de Melvin Frank & avec Dorothy McGuire
    Seulement apparition
1952 L’étoile du destin ( Lone Star ) de Vincent Sherman avec Ava Gardner 
1953 Mogambo – de John Ford avec Grace Kelly
Ne me quitte jamais ( never let me go ) de Delmer Daves avec Gene Tierney 
1954 CM Screen snapshot : Memories in uniform – de Ralph Staub avec Alan Ladd
    Seulement apparition
Voyage au-delà des vivants ( betrayed / the true and the brave ) de Gottfried Reinhardt avec Victor Mature 
1955 Le rendez-vous de Hong Kong ( soldier of fortune ) de Edward Dmytryk avec Susan Hayward
Les implacables ( the tall men ) de Raoul Walsh avec Jane Russell 
1956 Le roi et quatre reines / Le roi et les quatre reines ( the king and four queens ) de Raoul Walsh avec Eleanor Parker 
1957 L’esclave libre ( band of angels ) de Raoul Walsh avec Yvonne De Carlo 
1958 L’odyssée du sous-marin Nerka ( run silent run deep ) de Robert Wise avec Burt Lancaster
Le chouchou du professeur / Mademoiselle mon professeur ( teacher’s pet ) de George Seaton avec Doris Day 
1959 La vie à belles dents ( but not for me ) de Walter Lang avec Lilli Palmer
C’est arrivé à Naples ( it started in Naples ) de Melville Shavelson avec Sophia Loren 
1960 Les désaxés ( the misfits ) de John Huston avec Marilyn Monroe 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Clark Gable | 1 Commentaire »

Vivien Leigh

Posté par amedy14 le 10 juillet 2009

vivienenfant1.jpg 

Voir le très beau site :

http://www.vivien-leigh.net/

Vivien Leigh née Vivian Mary Hartley en Inde le 5 novembre 1913. Elle est issue d’une famille de la bourgeoisie anglaise.

 Elle est la fille de Ernest Richard Hartley et de Gertrude Jackjee.

vivienavecsesparentsernestrichardhartleyetdegertrudejackjee1.jpg

Ernest, qui exerce la profession d’agent de change, fait du théâtre amateur. Il transmet sa passion à sa fille.

Gertrude fait entrer sa fille à l’age de 7 ans au couvent du Sacré coeur de Jésus à Roehampton dans la banlieue de Londres pour qu’elle y recoive une bonne éducation.Vivian ne reverra l’Inde qu’en 1964.

vivien412.jpg

Le 15 Mai 1935 Vivian devient célèbre en une nuit.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Vivien Leigh | Pas de Commentaire »

Sarah Brightman

Posté par amedy14 le 9 juillet 2009

sarahbrightman.jpg

Chante aussi bien de l’opéra que de la pop.
Voir son site très beau.
www.sarah-brightman.com/

D’après le site Wikipédia :

Sarah Brightman est une chanteuse et actrice britannique, née le 14 août 1960 à Berkhampstead en Angleterre.

Après avoir vendu plus de 26 millions d’albums dans le monde entier, cela fait de Sarah Brightman la soprano qui a vendu le plus de CD de nos jours.

sarahbrightmansas.jpg

Dès l’âge de trois ans, Sarah Brightman suit des cours de danse. Au bout d’une dizaine d’années, elle fait ses débuts dans le spectacle « I And Albert » de Charles Strouse. En 1976, on la retrouve à la télévision avec le groupe Pan’s People et deux ans plus tard, Sarah Brightman chante le titre « I Lost My Heart to a Starship Trooper » avec le groupe pop Hot Gossip et ce titre sera en 6ème position durant plusieurs semaines aux UK Singles Chart.

En 1981, elle tient le rôle de Jemima dans la comédie musicale Cats de Andrew Lloyd Webber avec qui elle se marie en 1984. En 1986, elle chante dans la comédie musicale The Phantom of the Opera de Andrew Lloyd Weber. En 1988, Sarah Brightman sort son premier album solo, The Trees They Grow So High, immédiatement suivi en 1989 par l’album The Songs That Got Away. En juin 1990, elle divorce d’Andrew Lloyd Weber et sortira son troisième disque solo, As I Came of Age.

Elle rencontre Frank Peterson (qui travaillait avec la chanteuse « Sandra » ainsi que Michael Cretu, le producteur d’ Enigma). Créateur du groupe musical Gregorian, il produira l’album Dive ainsi que tous les suivants. Contrairement à ce qui est souvent dit, elle ne prête pas sa voix à la diva Plava-Laguna dans le film Le Cinquième Élément de Luc Besson, c’est la soprano Inva Mula-Tchako qui en est l’interprète.

Elle sortira une quinzaine d’albums jusqu’en 2001 et devient chaque fois plus célèbre. Fin 2002, l’album Encore fait son apparition dans les bacs français. En 2003, elle sort l’album Harem qui sera suivi d’une tournée mondiale de 2004 à 2005. En janvier 2008 elle sort son dernier album intitulé « Symphony » qui inclut notamment un duo avec Andrea Bocelli (Canto Della Terra) et un autre avec Paul Stanley (I Will Be With You). Il s’en suivra l’album « Winter Symphony », un album de Noël dans la lignée du précédent, sorti en octobre 2008.Image de prévisualisation YouTubeLe 8 août 2008, elle chante la chanson thème des jeux olympiques de Pékin durant la cérémonie d’ouverture sur un magnifique globe.En novembre 2008, la chanteuse commence une nouvelle tournée Mondiale au USA avec  » The Symphony World Tour ». Puis au début de l’année 2009, elle se produit en Asie et nous espérons que cela, la mènera aussi en Europe.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Sarah Brightman | Pas de Commentaire »

Edgar Cayce

Posté par amedy14 le 7 juillet 2009

Edgar Cayce dans Edgar Cayce edgar-cayce-198x300Au cours de mon étude sur l’Astrologie, j’ai acheté le livre de Dorothée Koechlin de Bizemont « L’Astrologie Karmique – L’Astrologie d’Edgar Cayce ». Je fis connaissance de cet homme au destin hors norme et ai voulu en savoir davantage. J’ai acquis d’autres ouvrages du même auteur qui a travaillé plusieurs années à la Fondation Edgar Cayce, aux Etats-Unis. Elle a exercé le métier de journaliste médicale spécialisée dans la médecine et la psychologie holistiques (médecines douces) et, comme astrologue, Dorothée Koechlin de Bizemont est devenue la spécialiste française d’Edgar Cayce.
« Elle a réuni les lectures d’Edgar Cayce sur l’histoire de France qui s’intègrent à sa théorie générale sur les cycles de l’histoire. Ces documents n’avaient jamais été publiés, ni en français ni même en anglais » : concerne l’Univers d’Edgar Cayce – 4 tomes à ce jour.
Elle a écrit une vingtaine d’ouvrages dont une dizaine sont consacrés au grand médium américain.

 

Lien pour visiter le site de l’Association A.R.E. :
http://www.edgarcayce.org/en_francais/index.html

 

Autre lien pour le Centre Edgar Cayce B.P. 40026 à Méry sur Oise (95540) :
http://www.angelfire.com/ut/edgarcayce/france01_800.pdf

 

Autre ouvrage de Thomas Sugrue « Il est un fleuve… » (éditions de Mortagne) qui a côtoyé Edgar Cayce et a écrit sa biographie. Dans l’avant-propos de l’édition de 1996, son petit-fils, Charles Thomas Cayce, Président de l’Association, écrit : « Au cours d’une transe hypnotique, mon grand-père, Edgar Cayce, fit la remarque suivante : « Le moment est arrivé où l’on cherche partout à connaître davantage les mystères de l’esprit, de l’âme. »
De nombreux autres ouvrages dont « Edgar Cayce, les Colères de la Terre », écrit par son fils Hugh Lynn Cayce qui avait pris la succession de son père à la direction de l’Association pour la Recherche et l’Eclaircissement.
Edgar Cayce est né le 18 mars 1877 dans une ferme proche de Hopkinsville, dans le Kentucky. Très jeune, il manifesta des pouvoirs dépassant les possibilités de nos cinq sens. Il est décédé en 1945.

Edgar Cayce a guéri des milliers de malades dont certains avaient été déclarés incurables. Depuis sa disparition en 1945 (né en 1897), la fondation Cayce à Virginia Beach (Etats-Unis) conserve ses dossiers que viennent consulter des médecins du monde entier.
Edgar Cayce fut l’un des pionniers de la médecine dite aujourd’hui « holistique ». Cette vision nouvelle de l’homme – qui est la médecine de demain – retrouve les sources de la médecine égyptienne antique dont les connaissances médicales furent certainement plus avancées que les nôtres.
Son œuvre est considérable. Elle se compose essentiellement de 14 256 « lectures » médiumniques, c’est-à-dire de consultations et d’analyses données au cours d’une sorte de sommeil très spécial, apparenté à une transe médiumnique. Au cours de ces séances quotidiennes, il répondait aux questions que lui posaient ses patients, ses divers consultants. La majorité des « lectures » ont un caractère médical et psychologique (environ 8 000) ; les autres portent sur des questions historiques, scientifiques, ésotériques, archéologiques, politiques, économiques, sociales… Elles peuvent être consultées à la Fondation Cayce (A.R.E.), à Virginia Beach en Virginie (U.S.A.).
Edgar Cayce a été un pionnier méconnu : au début du siècle dernier, il a parlé de l’énergie atomique, de Pluton (pas encore découverte), de la télévision, des glandes endocrines (dont l’importance était alors sous-estimée), du rayon laser, des auras, etc.

Le Docteur William Mac Garey, assisté de son épouse, également médecin, appliqua les méthodes d’Edgar Cayce dans sa clinique de Phœnix (Arizona). Il en fut si enthousiasmé qu’il décida d’écrire le livre « Les Remèdes d’Edgar Cayce » (éditions du Rocher – âge du Verseau), résumant vingt ans de pratique de la médecine caycienne par une équipe pluridisciplinaire. Cet ouvrage intéresse aussi bien les médecins que les malades. Il s’adresse à chacun, homme ou femme, désireux de bien gérer sa santé d’une façon simple et accessible.
Le Docteur William Mac Garey a découvert l’œuvre d’Edgar Cayce en 1957. Son livre est sorti en 1983 aux Etats-Unis et en 1988 en France, traduit par Dorothée Koechlin de Bizemont qui s’emploie à le faire connaître dans notre pays.
Le Centre Edgar Cayce, en France, se situe à Méry sur Oise (95540) Boîte postale 40026.

 

Palma Christi ou paume du Christ est un autre nom donné à l’huile de ricin.

plante-ricin-231x300 dans Edgar CayceLe lecteur qui souhaite se procurer de l’huile de ricin pourra demander de l’huile « Codex » ou de l’huile de ricin qui est utilisée pour les préparations (et non pas de l’huile désodorisée pour l’usage interne). Tous les pharmaciens, en principe, en ont ou bien souvent peuvent s’en procurer rapidement. Les cataplasmes d’argile verte font le même effet que l’huile de ricin … et on trouve de l’argile verte chez tous les pharmaciens et dans toutes les boutiques de diététique.
Le cataplasme tout fait n’existe pas, à vous de le faire.

Il vous faut :

 Un morceau de tissu naturel de laine ou de coton
 Une feuille de plastique pour éviter de salir
 Une chaufferette électrique ou une bouillotte
 Une serviette de bain
 Deux épingles à nourrice.

N’importe quel coupon de tissu de pure laine – sinon de coton – fera l’affaire. Prévoyez-en une largeur suffisante pour couvrir la surface de peau qu’il faudra. Les tissus synthétiques sont déconseillés par Edgar Cayce. Faites attention que cela ne coule pas. Posez le tissu imbibé sur la peau à l’endroit choisi. Emballez le tout avec la serviette de toilette maintenue par les deux épingles à nourrice. Pour chauffer le tout, on peut utiliser la chaufferette électrique ; mais une bouillotte d’eau chaude qu’on renouvelle est préférable (elle a l’avantage d’éviter les risques de brûlure et d’épargner au malade la pollution électrique).

Combien de temps doit-on laisser le cataplasme ? Entre une heure et une heure et demie. Après l’avoir enlevé, il faut bien rincer la peau, – de préférence avec une solution de bicarbonate de soude (deux cuillerées à café pour un quart de litre).

On peut réutiliser le tissu qui a servi de cataplasme, mais il faut bien le dégraisser (le faire bouillir). A quelle fréquence doit-on utiliser les cataplasmes ? Cela dépend des cas, entre un jour par semaine ou sept jours consécutifs ! Le traitement est déconseillé pour les femmes, au moment des règles. En outre, Edgar Cayce conseille souvent de boire de petites quantités d’huile d’olive après le troisième cataplasme.

huile-de-ricinVoici quelques exemples de cas traités avec l’huile de ricin, extraits du livre du Docteur William A. Mac Garey  :
« Les cas démontrant l’action énergique des cataplasmes d’huile de ricin sur la circulation lymphatique sont très nombreux. Par exemple, un mal de gorge disparut en un quart d’heure grâce à l’application d’un cataplasme sur l’abdomen (note de la traductrice : les maux de gorge sont souvent liés aux difficultés digestives). Deux grosses tumeurs sur les cordes vocales, diagnostiquées par laryngoscopie chez un enfant de douze ans, disparurent en trois mois, avec des cataplasmes sur la gorge, posés trois jours de suite tous les deux jours. Un kyste dans la poitrine s’ouvrit spontanément après trois semaines de cataplasmes quotidiens et disparut. Un cas plus spectaculaire nous a été fourni par un automobiliste, victime d’un grave accident, avec risque d’éclatement de la rate. Le médecin décida, avant d’opérer, de poser un cataplasme d’huile de ricin. Quatre jours plus tard, le patient était autorisé à rentrer chez lui – sans avoir été opéré – et le médecin porta cette guérison au crédit de l’huile de ricin ! »

RHUMATISMES et ARTHRITISME

On considère généralement qu’il y a deux types différents d’arthritisme : dans le premier cas, s’accumulent les dépôts calcaires dans les articulations, les tendons, les ligaments ; dans le deuxième cas, il se produit des inflammations locales et, au contraire, une perte de calcium. Les spécialistes sont loin d’avoir fait le tour de la question, – et les formes d’arthritisme sont multiples.
Selon Edgar Cayce, rhumatismes et arthritisme sont le résultat d’une alimentation inadéquate. Cependant, bien d’autres causes peuvent interférer, compliquant les traitements. Mais, dans tous les cas, il y a ce facteur de base : la carence des fonctions d’élimination – et une mauvaise assimilation des éléments nutritifs de la nourriture. Voilà pourquoi le régime alimentaire est ici de toute première importance – et l’on doit modifier le régime alimentaire si l’on peut stopper l’évolution de la maladie.

Exemple pour le cas d’une patiente par le Docteur William A. Mac Garey :
« Maman souffrait tant de son arthrose qu’elle fut hospitalisée. Elle y resta deux semaines sans aucun résultat. Cette arthrose déformante attaquait ses doigts qui étaient recroquevillés sur les paumes. Papa la ramena à la maison et commença à la traiter avec de l’huile de ricin chaude en massages, trois fois par jour, sur les mains, les bras, les épaules, les jambes. En trois, quatre mois, son arthrose régressa, elle put marcher, se servir de ses mains, de ses bras. Lorsqu’elle était au plus mal, elle avait soixante-seize ans. Maintenant, elle en a quatre-vingt-un et elle est guérie ! »

Autre exemple communiqué par un des patients de Californie du Docteur William A. Mac Garey lui écrivant :
« J’ai connu un homme de soixante-huit ans que j’ai soigné longtemps. Il vint me voir il y a dix ans ; l’arthrose cervicale paralysait ses mouvements de tête : il ne pouvait pas tourner celle-ci à plus de cinq degrés de part et d’autre. Sa colonne vertébrale était prise, bloquant la plupart de ses possibilités de mouvement. Toute une année, sa femme l’avait massé avec un vibromasseur sur le cou et le haut de la colonne vertébrale. Elle avait réussi à décoincer un peu la tête qui avait, à la suite de ce traitement, regagné une partie de sa mobilité : il pouvait la tourner pour voir par-dessus l’épaule si une voiture arrivait derrière. Sa colonne vertébrale s’était assouplie ; je l’ai encourage donc à continuer. Il avait, dès le début, accepté de modifier son régime alimentaire, s’accrochant à l’idée de guérir. Les vertèbres bloquées par les dépôts de calcium purent retrouver leur état normal. Le traitement quotidien stimulait les ganglions du système nerveux sympathique qui se trouvent dans la partie supérieure de la colonne vertébrale. Ceux-ci ont eu une action importante sur les organes digestifs : estomac, pancréas, foie, vésicule … »

« Lorsque mes patients se mettent aux traitements préconisés par Cayce, le point capital est toujours le régime alimentaire. Cayce ne cessait de répéter que ce régime devait être laxatif : céleri, laitue, carottes, cresson en priorité, mangés en salade avec un assaisonnement de gélatine dont les vertus accentuaient les propriétés dépuratives de ces légumes. A certains, figues et dates (laxatives ! ) étaient prescrits, ainsi que les jus de légumes – les betteraves rouges, les carottes et autres légumes pouvant être cuits. Mais, à midi, Cayce suggérait presque toujours un repas de crudités. Poisson, volaille, agneau, s’il s’agissait de viande. Jamais aucune friture n’était permise. Le sel, les pâtisseries, les féculents et les sucres sont déconseillés. Le miel, le pain complet, les galettes de sarrasin, autorisés, mais pas avec du pain blanc. Le régime doit s’équilibrer sans féculents. Parmi les légumes, qui sont toujours bons, ceux à feuilles sont encore meilleurs que les racines et les tubercules. Les lectures de Cayce ne cessent de recommander de manger plus de légumes crus, moins de viande, d’éviter les graisses (cuites), les alcools, les boissons gazeuses. L’objectif général est de suivre un régime favorisant l’alcalinité de l’organisme.
Pour augmenter les éliminations, bien sûr, nous avons recours, comme le conseille Cayce, aux cataplasmes d’huile de ricin. L’hydrothérapie sous toutes ses formes est d’une grande efficacité : lavements, bains chauds, bains de vapeur, bains de siège, jacuzzi ; les massages à la main ou avec un vibro-masseur sont bons, car ils stimulent le drainage lymphatique, ce que font aussi les exercices physiques.
Les huiles essentielles, utilisées en massages et frictions, sont recommandées (huile essentielle de pin, par exemple, dans la lecture 3244 ; de sassafras, etc.). L’huile d’olive (qui n’est pas une « huile essentielle ») est fréquemment recommandée seule ou en combinaison avec des huiles essentielles – ou par voie interne (par petites cuillerées le soir avant de se coucher). »

Pour soulager la douleur, prendre un tissu en laine ou en coton formant un sac, mettre une quantité de gros sel remplissant suffisamment ce sac, le mettre, à chauffer dans le four ou sur un radiateur et l’appliquer sur la zone douloureuse.
Edgar Cayce recommanda diverses applications de chaleur pénétrante afin de dissiper la congestion et de détendre les zones affectées. La plupart du temps, il conseillait les emplâtres de sel chaud, appliqués sur le bas du dos et aux endroits où les nerfs et les tendons étaient douloureux.

ANNEXE

Livres

Dorothée Koechlin de Bizemont
l’Astrologie karmique « l’Astrologie d’Edgar Cayce » éd. R. Laffont
l’Univers d’Edgar Cayce Tome I éd. Robert Laffont
l’Univers d’Edgar Cayce Tome II éd. Robert Laffont
l’Univers d’Edgar Cayce Tome III éd. Robert Laffont
Prophéties d’Edgar Cayce éd. du Rocher
et Laurence M. Steinhart, Recettes de Beauté et de Santé éd. Age du Verseau
Edgar Cayce, Recettes de forme et de minceur éd. du Rocher

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Publié dans Edgar Cayce | Pas de Commentaire »

12
 

club des alices noire |
Ma classe maternelle 2009/2010 |
Bruxelles Story |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La vie des handicapés dans ...
| Docteur Xuly
| Spartacus4you